Monday 28th November 2022,
Bangingbees

Les dessous de la Poney Session par Le Poulpe

admin 21 mars 2013 Honey Bees, Reports Commentaires fermés sur Les dessous de la Poney Session par Le Poulpe

11 ème édition de la Poney Session

Les contests TTR ne sont pas vraiment le cheval de bataille de BangingBees. Mais Anthony « Le Poulpe » Brotto a tellement insisté pour « couvrir » l’évènement à la Poney, qu’on l’a laissé faire, tel un Gérard Holtz du snowboard. On sait très bien qu’il s’est servi de nous pour justifier sa demande de logement pour pouvoir se bourrer la gueule pendant 3 jours avec ses potes Pyrénéens et nous avons quand même accepté, à condition que son texte parle plus des soirées que du contest. Ce n’est pas vraiment le cas, mais vu qu’il a quand même fait ses devoirs, voilà son report de la Poney Session et ses super photos à l’Iphone ! Du journalisme de poche 3.0 !

Si vous êtes friands de compétition de snowboard vous connaissez cette épreuve, désormais célèbre du TTR, vous avez dû aussi  voir les résultats sur d’autres sites spécialisés. Mais chez Bangingbees, nous allons vous raconter ce que vous n’avez pas lu sur les autres sites!

Je pense que le premier point assez important cette année est le manque de Français.Depuis 2005 nous avions pour habitude de voir une délégation Alpino/Gapençaise assez solide, tant au niveau du ride que pour la fête. Donc l’award des grands absents est décerné à (j’espère n’oublier personne): JJ Roux, Bruno Rivoire, Brynild Vulin, Gaby Bessy, Sully Monod, Ben Thomas Javid, Thomas Delfino, Maxence Tevelle, Felix Carlier,Enzo Nilo…Le crew Harakiri en fait. Le local Victor De Le Rue manquait aussi à l’appel, car depuis l’an dernier, il est devenu trop mainstream pour venir à la compet’ de son village. Au passage on peut vous annoncer qu’il shoote cette année avec Absinthe. Nous attendons toujours le mot d’absence de Niels Schack. Encore au passage, il shoote avec Pirate productions cette année, mais aussi avec Brother Factory…tranquille le mec. Par contre l’award du fat come back est attribué à Pierre Rué.Il ride toujours aussi fort, mais il avoue volontiers qu’il préfère rider pour lui maintenant.


Cette année la délégation Française était composée de Chazou, Damien Rousse, Bertrand Tainon, Victor Loron (en super forme) et Pierre Rué. Ils étaient super chauds et super motivés mais malheureusement pour eux les Finlandais (et assimilés) n’étaient pas venus seulement pour faire la fête. D’ailleurs l’un d’eux m’a dit, juste avant les finales : »Ranskan, et voi kilpailla, me ryöstää sinua » ce qui signifie en gros « Vous ne pouvez pas rivaliser, on va vous dévaliser ». C’est ce qu’ils firent, ils se partagèrent donc 12000€ à 5 ! Le rider le plus marquant fût quand même Sami Luthanen qui a vraiment le niveau et le gros style en prime.

À cause du mauvais temps, la compétition s’est passée exclusivement le vendredi. Ce qui a laissé place à trois soirées en « folie crescendo » entre le jeudi soir , et le samedi soir pour la plus grosse soirée avec le concert electro d’Etienne De Crecy et d’autres.
À ce jeu là, le champion est Français. On taira son nom mais ses initiales sont DB et il a une coupe de cheveux magnifique!


Niveau speaker, Greg Poissonnier était derrière le mic et apparemment, il était pro snowboarder dans les années 70 je crois. On m’as aussi dit qu’il était bon skateur… En tout cas il a assuré et donné de la voix tout le weekend. Il y avait aussi des groupies, au nombre de trois. Elles font semblant d’être ostéopathes et massent toute la journée les riders de passage. On n’est pas dupe, on vous a grillé les filles! Bref,  ce fut un très gros weekend plein d’émotion. Rendez vous l’an prochain avec, on l’espère plus de soleil et plus de frenchies!

Like this Article? Share it!

About The Author

Comments are closed.