Monday 28th November 2022,
Bangingbees

Des frenchies à Bear Mountain, vidéo + report

admin 20 mars 2013 Honey Bees, Videos Commentaires fermés sur Des frenchies à Bear Mountain, vidéo + report

On vous avez déjà posté le teaser qui mettait bien l’eau à la bouche. Voilà enfin la vidéo A Time In California de notre artiste préféré, Rémy Barreyat. Le résumé d’un séjour californien en ce début de saison. Voir uniquement des riders français dans le park de Bear, ça fait du bien ! Et les frenchies en question ont plutôt la classe. Des tricks d’Antoine Baduel, Justin Dutilh, Rémy Barreyat, Pierlo Thiebaut, Bruno Charvet et Damien Doom Gardenal , une petite interview avec des réponses mixées de Rémy, Antoine et Justin et des photos d’artistes sans snowboard prisent en Californie de monsieur Barreyat. Du contenu exclusif qui fait bien plaisir !


Pourquoi ce trip et cette équipe ?

Nous sommes 3 potes de longue date qui aimons le snowboard et qui en ont la même vision. Ce trip était évident.

A quoi vous attendiez vous en allant à Bear ? L’avez-vous trouvé ?
Des kilomètres de barres de fer, du soleil et des burgers. Il y a eu plus ou moins tout ça. Et le meilleur park jamais ridé !

Le rêve américain du shred, réalité ou fiction ?
Le shred, si tu l’as dans la tête, tu peux l’emmener partout. Mais là bas c’est plus facile de l’exprimer. Les shapers font leur boulot, c’est-à-dire qu’ils re-shapent les kickers et modules 1 à 2 fois par jour ce qui permet d’avoir un park en bon état tout au long de la journée.

Qu’est ce qui rend Bear si cool ?
Le soleil, les gens qui s’amusent dans tous les sens, les modules créatifs et innovants qui s’enchainent du début à la fin de la piste avec une population composée à 97% de snowboarders ! Tu n’as jamais de mauvaise surprise. Tous les jours, le park est prêt, il y a des nouveaux modules tous les 3 jours et d’autres qui changent de place. Vivement que la France s’y mette !

Les bons plans pour aller là-bas ?
Éviter les périodes de vacances. Le meilleur moment est en mars. Discuter avec les locaux, glaner des infos à l’ancienne. Louer un chalet est de loin le meilleur plan pour un trip de plus de 15 jours. Et prendre une assurance voyage car en cas d’accident, ça coute vite cher.

Comment est l’ambiance sur le park ?
Il y a une putain de bonne humeur qui règne. Les locaux sont carrément ouverts. Ils sont content de voir des Européens. Sur le park, il vaut mieux les laisser passer. Tout le monde ride à 1000 à l’heure, c’est assez fou. Ils sont en bande et te passeraient dessus comme un troupeau de bisons fuyant Buffalo Bill ! On a rencontré des gens avec qui on a fait des soirées en mode « house party » à l’américaine.

Vous avez eu des galères de trip ?
Ouch ! La routine. La voiture du frère de Justin qui habite là-bas cassée… deux fois ! Et on a réussit à se retrouver sans logement le soir du réveillon. Bonne année ! Puis Justin a failli voir la lumière au bout du tunnel, avec une perforation de la aorte suite à un kink dans le ventre…

Vous riderez Bear toute l’année ?
Ça peut le faire, si tu n’as pas peur de te transformer en gros lard super shredder d’ici la fin de la saison ! La ville est cerclée de fast food, c’est assez dur de résister! Mais a force de se péter dessus on a pris les choses en main et arrêté les fast food à haute dose… Par contre tu peux oublier la pow et le backcountry. Il y aura des journées de neige fraîches mais pas beaucoup de pente ni de dénivelé.

La Californie et ses clichés, vous y avez gouté ?
La coupe est pleine à ce niveau là. Le régime alimentaire, élément clé d’une équipe de sportif : Carl’s Junior au petit déjeuner, In & Out à midi et Burger King pour le diner.

Like this Article? Share it!

About The Author

Comments are closed.