Bangingbees

Wet dreams in Slovenia – Video + report

admin 11 février 2014 Commentaires fermés
Slovenie Jan 2014190

Le Poulpe en tail grab apocalyptique ! ©Rémy Barreyat

C’est l’histoire d’un trip entre potes avec 4 personnes plus ou moins investis dans BangingBees, qui font plus ou moins bien du snowboard et ont décidé d’aller rider en Slovénie avec un contact sur place. Ca c’est le synopsis de départ, mais après place à l’improvisation et à la découverte ! Aventure nous voilà !

Pourquoi choisir la Slovénie pour aller rider ? Pour chercher de l’exotisme et un spot original, tout en restant pas trop loin et pas trop cher. L’idée est d’abord de réunir des gens qui s’entendent bien pour un road trip au départ de Grenoble. Après avoir étudié plus de CV qu’un directeur de casting des « Anges de la TV Réalité », nous avons choisi cette équipe de choc : Anthony « Le Poulpe » Brotto, jibber de poche à l’accent chantant du sud ouest qui a récemment prouvé dans la dernière Ero One qu’il n’était pas juste bon à faire rire. Yrwan « Golden » Garcia-Léal , rider/surfeur/mannequin/rocker à qui les gens aiment coller des étiquettes (voir coller autre chose si affinité…) toujours motivé pour une session, un trip ou une soirée. Rémy Barreyat, réalisateur, photographe, artiste, rider et party boy. Et votre serviteur, le gars qui écrit la plupart des conneries de ce site, pour le rôle d’organisateur, second caméraman, #onnelacheriensurlesréseauxsociaux et Pascal le grand frère. Que des gars que l’on voit souvent sur BangingBees me direz-vous? Bein ouais, on vous a dit que c’est un road trip de potes, on n’allait pas prendre un relou qui n’est pas dans l’esprit !

Slovenie Jan 2014192

L’équipe « on y croit » !
©Rémy Barreyat

Golden et moi même avions déjà passé un nouvel an à Ljubljana il y a 2 ans et on avait vraiment aimé l’ambiance de la ville. L’an passé, Golden est parti en tournée pour son sponsor Rhythm avec un rider local, Matic Zavodnik, le gars derrière les très bonnes vidéos Yougofirst. Nous l’avons contacté pour nous aider à planifier le trip et le rejoindre sur place.

IMG_3716

Notre guide Matic Zavodnik en 360 back stalefish super stylé sur le kicker de Krvavec.

Rendez-vous à Grenoble juste après le Snow Avant Première pour charger tout le monde. Direction le tunnel du Fréjus, une traversée du nord de l’Italie en large avec ses traditionnelles haltes panino Autogrill et à nous la Slovénie. Arrivés dans le pays, première galère en 2 minutes montre en main. Nous savons qu’il faut une vignette pour l’autoroute, mais nous ne nous arrêtons pas à la première station service, pensant qu’ils la vendent au péage suivant. On se fait choper par deux dames qui représentent la loi. Elles nous expliquent gentiment que nous avons droit à 300 € d’amende à cause de cet oubli, mais que si l’on paye maintenant, ça ne coûtera que 150 €. Nous tentons de les amadouer mais réalisons vite que l’on se heurte à un mur. Leur seule réponse est : « I do my job and you have to see the sign, it’s the law » (traduction : « fuck you, pay me ! »). Nous décidons donc de profiter des 50% de rabais et nous acquittons de l’amende. Vive les soldes ! Mais comme on dit chez nous « trip qui commence mal, finit toujours bien ».

Slovenie Jan 2014183

Le Poulpe aka Tony Miccelli Junior
©Rémy Barreyat

Nous pensions loger en station durant le trip, mais notre contact local Matic nous conseille de rester à Ljubljana pour profiter de l’ambiance de la ville le soir et faire la route chaque jour. Comme Grenoble ou Innsbruck, Ljubljana est une ville aux pieds des montagnes qui permet de rider super facilement. La Slovénie est surnommée la Suisse des Balkans pour son relief montagneux. Matic nous conseille l’hostel Celica, une auberge en plein cœur de Metelkova, le quartier à voir. Des anciennes casernes militaires squattées devenues une zone culturelle autonome. Le tout entièrement recouvert de graph, de sculptures et d’œuvres d’art assez loufoques, qui abritent plusieurs clubs, bars et notre auberge, une ancienne prison. Ca change de l’habituel studio en station ! Malgré le côté un peu « street life » du coin, l’ambiance est très bon enfant. Un large panel de gens fréquentent le quartier et on peut autant croiser des punks, des techno addict, des hippies que des beautiful people branchés. D’après les locaux, Metelkova est l’endroit le plus intéressant pour sortir au niveau club. Les boites du centre-ville sont plutôt des repères de douchebag locaux ou d’Italiens en mode chasseur de filles de l’est. Les styles de soirée de Metelkova sont super variés et le prix des verres en boite aux alentours de 2 euros. Il y a donc de quoi s’amuser !

IMG_3577

Golden prend son pied à Metelkova !

Le centre ville est néanmoins agréable pour se balader, manger ou boire des coups en début de soirée. Le bar à ne pas louper s’appelle le Bikofe. C’est le repère des gens cool de Ljubljana, l’ambiance est relax, c’est pointu niveau musique, déco et sélection de boisson. Si vous cherchez de la meuf ou du mec stylé, c’est le spot ! Pour manger on trouve un tas de petits restos sympathiques et pas trop chers dans les rues piétonnes du centre. Attention, ce n’est pas non plus la Thaïlande niveau prix. Mais pour les budgets serrés, on peut s’en sortir très honnêtement pour une dizaine d’euros. La nourriture est plus influencée par les Balkans ou l’Autriche que par l’Italie. On a cherché, mais il n’y a pas vraiment de spécialité locale à ne pas manquer. On nous a fortement conseillé un restaurant bosniaque à côté de notre hôtel, le Saraj. On y a mangé de la viande comme dans un banquet d’Astérix et bu un bon paquet de rakia, l’alcool national local qui fait des dégâts le lendemain, pour environ 15 € par tête. Ljubljana est la capitale, mais la Slovénie est un tout petit pays de 2 millions d’habitants et la ville se parcourt facilement à pied. Pour sortir, l’option taxi est simple et peu onéreuse.

IMG_3796

Pizza face triple triangle illuminati reptilien troisième génération…

Fini de parler tourisme, passons au snowboard. Nous avions vu quelques vidéos sur le web qui montraient des petits snowparks en Slovénie, mais on ne savait pas trop à quoi s’attendre. Niveau condition, nous arrivons mi janvier durant un début d’hiver très pauvre en neige, où il pleut régulièrement en station, alors que la saison précédente a connu des records d’enneigement… Matic nous conseille d’essayer 2 stations aux alentours de Ljubljana. Krvavec à moins de 30 minutes de la ville, une petite station qui a un park dans les bois avec une ligne de jib. Deuxième option, Vogel, la plus connue de Slovénie, home spot de Marko Grilc, censé abriter le meilleur park du pays et un domaine freeride intéressant, à environ 1 heure de Ljubljana.

Golden tail grab shifty : Krvavec

Golden, backside tail grab dans une ambiance mystique à Krvavec
©Rémy Barreyat

La météo est plutôt maussade le premier jour. On nous apprend que le park de Vogel n’est pas shapé suite aux récentes chutes de neige, donc nous optons pour Krvavec. A peine sortis de la ville et après quelques virages sur une route de campagne, nous arrivons sur un gros parking au pied d’un téléphérique qui nous conduira directement sur les pistes. La charmante responsable des relations presse nous accueille avec des forfaits pour tout notre séjour et des stickers en nous disant que nous risquons d’être dans le brouillard. Nous montons quand même et découvrons une petite station avec un park très bien shapé et des modules plus ludiques que dans bon nombre de stations françaises. Rails tubulaires, boxs qui n’accrochent pas, pole jam, bonk, hip et un kicker bien poppy, tout est là pour bien se marrer. Un télésiège tourne au dessus du park et permet d’enchainer assez rapidement. Un autre monte plus haut et ouvre un petit freeride super marrant qui est un régale avec la neige fraiche de la veille. La mer de nuages est en dessous, il fait parfaitement beau, il y a de la pow, le park est super fun et des filles nous crient du télésiège « you are cute ! ». On croit rêver ! Krvavec nous a séduit et comme la météo n’est pas vraiment de la partie les jours suivants, nous choisissons chaque jour l’option la plus simple. On trouve quelques spots marrants à rider pour les jours de pluie et de brouillard. On se rabat sur le mini park du bas quand le télésiège du park ne fonctionne pas à cause du vent. On croise pas mal de snowboarders et les locaux sont stylés, pointus et contents de voir des étrangers sur leur spot, même s’ils trouvent notre choix de destination un peu étrange.

IMG_3527IMG_3567

La météo n’est pas vraiment de notre coté et nous prolongeons notre séjour pour profiter des conditions plus clémentes et enfin aller à Vogel. Malheureusement on tombe quand même sur une journée grise avec de la neige croutée, mais on découvre un domaine vallonné vraiment cool. Une sorte de Whistler miniature qui doit être super drôle un jour de grosse pow. Le park est ouvert mais pas complètement terminé. Marko Grilc inspecte son domaine et quelques champions locaux font la session sur la grosse table et le tube descente-plat. L’ambiance est un peu moins détendue qu’à Krvavec, mais on se marre quand même et terminons la journée en dénichant quelques petits spots originaux bien fun en compagnie de Matic.

IMG_3748IMG_3762

Le trip est fini, dommage car on commençait à avoir nos petites habitudes et on était bien! Rémy décide de jeter ses vieilles boots autours du câble électrique plein de chaussures à côté de notre hôtel (voir la fin de la vidéo pour le making-of…). On part dignement après une dernière grosse soirée qui rend les 8 heures de route bien plus difficiles. Au moment du départ, on nous informe que le cable électrique est tombé dans la nuit à cause des boots et de la neige et qu’il n’y a plus d’électricité dans la rue… Il est vraiment temps de partir ! Si vous cherchez une destination qui sort de l’ordinaire, accessible en voiture depuis l’est de la France, pas cher, avec des gens cool, des parks et des stations chouettes, des bonnes soirées et de la meuf, on vous conseille vivement Ljubljana !

IMG_3644

Rakia state of mind. On fait moins les malins là hein ?

Les bons plans

Pour rider :
Krvavec
Vogel

Pour se loger :
Hostel Celica

Pour sortir :
Bikofe
Metelkova
Gala Hala

Pour manger :
Saraj
Un guide des restos locaux bien utile de nos potes de 716 Food.

IMG_3594

La personne concernée n’était pas au courant de l’existence de cette photo…

Et pour finir un gros portfolio avec tout et n’importe quoi !

Use Facebook to Comment on this Post

Like this Article? Share it!

Comments are closed.