Bangingbees

Les 5 meilleures vidéos du Snow Garden Festival 2015

admin 21 octobre 2015 Commentaires fermés

Snow Garden Festival

« Alors le Snow Garden c’était comment ? » Voici la phrase de la semaine. C’était très cool, mais on ne va pas vous raconter notre vie pendant l’évènement et plutôt parler de l’ingrédient principal du festival : les vidéos de snowboard. Car avant d’être une grosse beuverie, le Snow Garden est avant tout fait pour mater les nouvelles productions de la saison. Et vu que l’on aime encore plus les vidéos de snowboard que les beuveries (c’est pour dire), on s’est dit que c’était l’occasion de le rappeler. Surtout que pour les vidéos on a des souvenirs, alors que pour le reste… On a vu plein de bons films sur cette édition 2015. Surtout de l’inédit qui n’est pas sorti sur le web ou des grosses production qui ne seront pas en ligne (ça existe encore), sauf si vous les achetez via iTunes ou Vimeo On Demand. Discuter des vidéos est toujours un débat animé en début de saison et les avis divergent. On a en choisi 5 et ça a été dur, car il y a vraiment de beaux projets cette année. Donc si vous n’êtes pas d’accord avec ce classement BangingBees très démocratique décidé par une seule personne, lâchez des com en bas de notre Skyblog comme disaient les djeunz des années 2000.

5 – Transworld – Origins

Des parts par spots avec un petit côté docu qui retrace l’historique sans être trop chiant. C’est même intéressant sur la partie Whistler. Pour la France, ils ont fait appel à Babs Charlet qui joue les OG de la scène française et ça c’est une bonne surprise. Les Français s’en sortent d’ailleurs merveilleusement bien. Arthur Longo, Victor Daviet et Victor De Le Rue clôturent la vidéo avec chacun des parts de malade qui redorent le blason du snowboard tricolore. Main sur le cœur et on chante la Marseillaise là ! Kazu est au sommet de son art et a déniché plein de spots de backcountry super originaux. Par contre il faudrait qu’il arrête de gueuler chaque fois qu’il replaque. Eric Jackson a sans doute sa plus grosse part. On passera sur les jibbers québécois, super forts mais un peu largués niveau style.
Le lien Vimeo On Demand

4 – Snowboarder Mag – SFD

Voici une vidéo qui pourrait être vraiment très bien mais qui est trop longue. Vous en aurez pour votre argent, mais  il y a des longueurs avec du backcountry un peu chiant, du genre Dustin Craven ou Bryan Fox qui a pourtant l’intro. On trouve aussi du très bon backcountry avec Jake Blauvelt ou Blake Paul. Niveau street on retient les parts communes de Jake OE/Ethan Deiss et Lucas Magoon/Scott Blum. Mais on aurait encore préféré si Magoon n’aboyait pas comme un chien tout le long ! Pour la polyvalence, Forest Bailey brille encore et Jake Welsh fait son grand retour. Il prouve qu’il y a une vie après la mort de Forum et un divorce avec Torah Bright en concluant magistralement la vidéo avec des bangers aussi violents et stylés en street qu’en backcountry.
Le lien Vimeo On Demand

3 – Déjà Vu – Encore

2 ans qu’ils la préparent celle là, ils n’allaient pas la louper ! Le casting est prestigieux et tous les riders peuvent prétendre au premier rôle. On retient LNP, qui a toujours ce petit truc en plus bien rock’n’roll et Jake Kuzyk, monsieur classe. Mais les 2 dernières parts portent un coup de massue. Dillon Ojo est ultra dope sur un grosse bande-son rap. Ses bangers et ses crashs sont vraiment dingues. Comme on pouvait s’y attendre Louif Paradis passe en dernier. C’est long, stylé, original, varié, il y a quelques bon shots en backcountry et l’ensemble est assez solide pour viser le titre de part de l’année
Le lien iTunes

2 – Videograss – Videogracias

Il y a du changement cette année. Le réalisateur historique Justin Meyer s’occupe du projet ThirtyTwo, donc la réalisation a été confiée à l’équipe qui gérait Keep The Change, la deuxième production de Videograss. Ca se ressent aussi niveau casting car des riders comme Tommy Gesme, Mark Wilson ou Derreck Lever sont des transfuges de Keep The Change. Cet apport de sang neuf donne un bon mélange au milieu des nouveaux cadres de la production comme Harrison Gordon, Justin Fronius ou Danimals, qui va encore vous faire rêver. Jed Anderson revient à ses premiers amours et se paye logiquement une part de fin aussi stylée qu’impressionnante avec un petit featuring de Gus Engle qui n’est pas pour nous déplaire.
Le lien iTunes

1 – ThirtyTwo – 2032

Avec un casting de rêve et le réalisateur de Videograss aux manettes, c’était difficile de se louper pour ThirtyTwo. On a l’impression de voir des super héros Marvel du snowboard, il y en a pour tous les goûts : Les gros bangers de Chris Grenier, la technicité de Joe Sexton, aux styles intemporels d’un JP Walker ou un Chris Bradshaw. On a aussi droit à une part Yawgoons et les Européens ne sont pas en reste avec Toni Kerkela, Benny Urban et Kas Lemmens. Les rookies comme Spencer Schubert ou Johnny O’Connor prennent du galon dans le team. Seul Jeremy Jones (le freerider) fait un peu tache. Bien évidemment, ça se termine par du grand Scott Stevens, qui s’est encore creusé la tête toute la saison pour créer de nouveaux tours de magie !
Le lien iTunes

1 bis – Absinthe – Eversince

Absinthe a généralement les meilleurs riders de backcountry, des sessions de malade en Alaska et des parts de street bien dingues souvent fournies par la crème de l’Utah. Pourtant chaque année c’est le même constat : La vidéo est chiante, alors qu’ils ont des images de malade. La faute à la mollesse du montage et de la bande-son même s’il y a des contre-exemples glorieux (Bode Merril sur du Gucci Mane dans Twel2ve). Mais cette année, il s’est passé quelque chose. Ca commence déjà avec un retour de Keegan Valaika, qui prouve à nouveau qu’il est l’homme le plus classe du monde autant en street qu’en backcountry. Les habitués comme Austen Sweetin et Brandon Cocard se payent des grosses parts bien polyvalentes. Cale Zima, Scott Brown, Bode Merrill (qui n’a pas une longue part car il s’est blessé) et Ozzy Henning font dans le street engagé et technique. Le backcountry reste point fort d’Absinthe. Nico Müller, Freddi Kalberbatten, Wolle Nivelt ont toujours une grâce unique, Max Buri est le bon petit nouveau, Lucas Debari, Manuel Diaz et Jason Robinson ne font pas dans la dentelle.
Le lien iTunes

Conclusion

On n’a pas pu départager ThirtyTwo et Absinthe, donc ce top 5 se transforme en top 6. 2015 est une bonne cuvée avec des nouveautés et des surprises. Si vous voulez acheter des vidéos qui vous donneront de l’inspiration tout au long de la saison, vous avez de quoi faire avec cette liste. A vous de voir qui sont les têtes d’affiche dont vous avez le plus envie de découvrir les parts entre les Jed Anderson, Louif Paradis, Scott Stevens, Keegan Valaika, Longo/Daviet/De Le Rue…

Use Facebook to Comment on this Post

Like this Article? Share it!

Comments are closed.