Bangingbees

Les 10 meilleures parts de Nico Droz

admin 30 janvier 2013 Commentaires fermés

Tout le monde a un avis sur Nico Droz. Ce n’est pas quelqu’un qui laisse indifférent. Aimez le ou détestez le, mais il y a un domaine où Nico met tout le monde d’accord : sa carrière vidéo. Nico est le parrain incontestable de la scène française question vidéo. Personne n’a accompli autant que lui dans ce domaine, tant à l’échelle nationale qu’internationale. De ses débuts avec Fred Mortagne, sa consécration internationale avec Jamie Mosberg ou Absinthe, à ses propres productions Homies, cette rétrospective le prouve. Nous avons choisi avec Nico ses 10 parts les plus marquantes (+ 1 part de skate en bonus) et lui avons demandé quelques explications sur le contexte de l’époque. Riders de toutes générations, regardez ça attentivement, car vous avez devant vous une grosse page de l’histoire du snowboard français !

FIREWORKS
J’étais à fond dans le skate entre les contests et les trips à travers la France. Fred Mortagne shootait déja avec les Lyonnais pour sa première video. Il est revenu à Genève plusieurs fois et on a réussi à sortir cette part.

WHY NOT
Après avoir shooté en skate avec Fred, on a commencé à shooter en snow. C’était ma première part skate et snow dans une vidéo française, c’était à l’époque ou j’étais plus à fond dans le skate que dans le snow.

TALES FROM THE CRYPT
Morrow mon sponsor board de l’époque m’envoie aux Etats-Unis filmer pour Jamie Mosberg. C’est la découverte de la scène et des grosses productions ricaines. Je vivais un rêve : hélico, snowmobile, contest, spots mythiques et surtout rider et chiller avec des riders que j’ai toujours admiré !

LOCAL FLAVOR
Cette part est issue de la deuxième vidéo de notre crew de Thonon, le 7TB4 (retrouvez la première sur Homies Grounds). Elle représente pour moi la bonne époque ou le TB crew était à fond : skate, snow, snowskate… C’est l’année où j’ai testé le road gap d’Avoriaz pour la première fois.

1999
On a eu une saison de fou à Avoriaz pendant la fameuse tempète de 1999. Je crois que je n’ai jamais autant ridé à la maison ! Probablement une de mes plus longues part avec du NTM et du IV My People comme musique filmé par Mosberg. Tout ce qui fait plaisir!

REPRESENT
Je filmais pour Mack Dawg cette année là mais j’habitais à Salt Lake City chez J2 et E-Stone, le boss de Technine. Donc je passais plus de temps à rider avec le crew Technine. C’était leur première vidéo cette saison là. Je les ai aidé à faire leur teaser et en fin de saison je leur ai donné mes images tournées à la maison avec Paco et Régis. Il m’ont mis en dernière part et j’ai halluciné !

POP
Première saison avec Absinthe. C’était cool de filmer avec mon pote David Vladyka et un nouveau crew. On a beaucoup shooté en Europe. C’était cool de découvrir des nouveaux spots pas loin de la maison.

FUN
Je filmais pour Pop cette année là, mais j’ai eu le temps de chiller avec les Psykopit pendant quelques bonnes sessions, comme sur le Mamar’s gap. Il y avait vraiment une bonne vibe et j ‘aime bien cette part. En plus j’ai mon seul et unique back flip à la fin ! Mon pote DJ Kiffone m’avait fait un beat et DJ JB des scratchs sur mesure pour la part.

MORE
J’étais bien content d’avoir Daft Punk pour cette part même si Justin Hostynek, le boss d’Absinthe, détestait cette chanson. On a eu 3 jours de fou à la maison avec Jules Reymond et David Vladyka. Résultat : 3 jumps et 5 bangers.

HOMIES 1
Première vidéo Homies, grosses motive avec le crew. C’était une saison incroyable. J’étais surmotivé et on shootait tous les jours. C’est probablement une de mes parts préférées !

HOMIES 2
Je me suis blessé en début de saison pendant 2 mois. Quand j’ai pu rider à nouveau, j’ai voulu faire seulement des tricks bien skate et au printemps je me suis motivé pour filmer du skate pour compléter ma part.

Use Facebook to Comment on this Post

Like this Article? Share it!

Comments are closed.