Bangingbees

Kas Lemmens chez Vans – L’interview

admin 28 septembre 2020 Commentaires fermés

KasLemmens portraitponchikz

Le Hollandais Kas Lemmens est l’un des meilleurs riders de street européen. Membre fondateur du crew Postland, il a sorti des grosses parts ces dernières années. Il brille surtout par son style impeccable et sa faculté à trouver des spots qui sortent de l’ordinaire. Il vient de rentrer chez Vans et pour fêter ça, on vient de lui faire une petite interview. Il se pourrait bien que l’on ait d’autres projets avec lui cette saison, donc stay tuned comme on dit…

Photos ©Vans/Ponchikz

On a l’impression que tu avais ridé toute ta vie pour ThirtyTwo. Comment s’est passé ce changement pour Vans ?

J’étais chez ThirtyTwo depuis mes 15 ans, donc ça faisait 10 ans ! Ils m’ont toujours soutenu même lorsque j’étais blessé mais nous nous sommes un peu éloignés ces dernières années. J’aime ce que Vans a fait récemment et ce que la marque représente. Ca me correspond d’avantage.

Que penses-tu du team Vans ? Est-ce que ça te fait peur de rentrer dans une dream team pareil ?

Ah oui ça c’est sûr ! Je pense que Vans a le meilleur et le plus varié des teams de snowboard donc je suis super content d’y apporter ma petite contribution.

As-tu filmé pour des projets Vans qui sortent cette année ou as-tu des plans pour la saison à venir ?

J’ai fait un trip avec Gian Sutter et Ivika Jürgenson juste avant l’épidémie. Nous sommes arrivés en Suède et il n’y avait pas de neige donc nous avons décidé de conduire jusqu’en Norvège. Ca faisait longtemps que je n’avais pas vu autant de neige mais 2 jours après nous avons dû partir parce que les aéroports norvégiens allaient fermer.

Kas wall

Tu as joué de malchance avec les blessures ces dernières saisons. Peux-tu nous parler un peu de tes problèmes de genoux ?

Je me suis déchiré le ligament en janvier 2016. Je me suis fait opérer et j’ai fait 9 mois de physiothérapie. Ca s’est bien passé, il n’y avait apparemment pas de problème. On est allé à l’ouverture des glaciers cette année là en octobre et je me suis encore déchiré le ligament. Je n’ai pas pu rider plus que 5 jours ces 2 saisons ! Donc je me suis à nouveau fait opérer des ligaments croisés. La deuxième fois a été plus compliquée. Ca m’a pris plus d’un an avant de rider de nouveau. Je refais du snowboard depuis 2 ans mais je porte une attelle au genou. Je fais de l’exercice durant l’été pour muscler mon genou et le reste de mon corps.

Comment as-tu fait pour filmer une part de come back après toutes ces blessures ? Comment as-tu réussi à rester confiant ?

Je pense que je n’ai jamais été aussi motivé ! J’ai eu tellement de temps pour penser à ce que je voulais faire et comment je voulais le faire. J’ai fait un travail sur moi-même pendant ces années et inconsciemment, ça eu de l’effet sur ma façon de rider.

KasLemmens ponchikz

Tim Schiphorst le réalisateur des vidéos Postland nous a dit qu’il avait gardé secret des bangers quand il a sorti votre dernière vidéo. Est-ce que c’est sorti depuis ou tu gardes ça en botte secrète ?

Ce n’est toujours pas sorti mais ça devrait arriver bientôt.

Le lien pour télécharger la dernière vidéo Postland

Tu as la réputation d’être très perfectionniste à propos de tes tricks en vidéo. Comment as-tu les idées et vois-tu précisément dans ta tête à quoi le trick va ressembler avant de filmer ?

J’ai souvent un trick en tête et parfois un spot qui fonctionne pour ce trick en particulier. J’adore quand on trouve un spot qui marche pour une idée à laquelle je pensais depuis des années et que je peux finalement concrétiser.

Quelle importance donnes-tu au style et à la sélection de tricks dans une part ?

Le style et les spots sont le plus importants. J’aime regarder de bons tricks mais je pense que c’est plus intéressant de voir comment quelqu’un s’adapte à son environnement. Ca permet de comprendre sa vision.

Quelle est ta vidéo part préférée de tous les temps ?
Joe Sexton dans Child Support.

Est-ce que tu préfères toujours faire des runs rapides dans un park indoor plutôt que des runs entiers avec un télésiège ?

Des runs rapides ! J’aime quand on peut voir rider les gens avec qui l’on est. Tout le monde est proche et s’inspire mutuellement. Un peu comme dans un skatepark. C’est comme ça que j’ai appris à rider. Que ça soit en intérieur ou en extérieur, tout me va.

Est-ce que faire autant de runs rapidement te donne la confiance pour rider des spot de street ?

En effet je pense que ça aide beaucoup pour perfectionner ses tricks.

Kas ollie

Rider sans bonnet semble être ta signature. Tu n’as jamais froid à la tête ?

J’ai rarement froid et c’est un plus. J’ai commencé à aller rider en indoor avec seulement un pant de snow et des boots en 2014. Puis j’ai recommencé à mettre un bonnet parce que je m’étais coupé les cheveux trop courts. Mais ça m’arrive de remettre un bonnet de temps en temps.

———-

English version below

It seems that you’ve been riding for ThirtyTwo nearly your whole life. How did you switch to Vans?

I have been with ThirtyTwo since I was 15, so 10 years. They have always supported me well, even when I was not able to snowboard, but we kind of grew apart over the past couple years. I liked what Vans has done in these years and like how they present their brand. It just feels like a great fit for me now.

What do you think of the actual Vans team? Is it kind of scary to enter such a dream team?

It is! I think the Vans team is the best and most diverse team in snowboarding, so I’m happy I can be a small part of that.

Have you filmed for some new Vans project coming out this year or do you have plans for this season?

I did one trip with Gian Sutter and Ivika Jürgenson just before the pandemic. We arrived in Sweden and there was no snow, so we decided to drive to Norway. I had never seen so much snow in the past seasons, but two days later I had to leave because the Norwegian Airports were about to close.

You have been pretty unlucky with injuries the last seasons. Tell us more about your knees issues.

I tore my ACL back in January 2016. I did a surgery and did 9 months of physiotherapy. No complications or anything. We went to the glacier openings that same year in October and I did it all over again. I rode my board for like a day or 5. So I did another ACL surgery. The second recovery had way more setbacks and it took me over a year to get back on board. I’m snowboarding for two years already, but with a kneebrace. I think it’s I just keep working out during the summer to keep the knees and the rest of my body in shape.

How was it to make a come back part after all these injuries? How did you managed to keep the confidence?

I think I was more motivated than ever! I had so much time to think of what I wanted to do and how I wanted to do that. I worked a lot on myself in these years and unconsciously did that with my snowboarding too.

Tim Schiphorst from Postland told us that he kept some of you secret bangers for later when he released the last Postland movie. Has it been released since or do you still keep some secret weapons?

They haven’t but it should come out soon.

You have the reputation to be very perfectionist for the way your tricks should look on video. How do you come up with tricks idea and do you usually picture it in your head before shooting it?

I usually already have a particular trick in mind and sometimes a spot that works for that particular trick. But I like it the most when you find a spot for a clip you’ve had in mind for years and you can finally make it work.

How important are style and tricks/spots selection in a video part?

For me, style and then spots are the most important. I like seeing good tricks, but for me it is interesting to see how someone adapts to the environment. I think it’s a way of trying to figure out how someone thinks. Or something, haha.

What is your favorite video part of all time?

Joe Sexton in Child Support

Do you still prefer making fast laps in indoor park than making a full run with a long lift?

Haha, fast laps for sure. I just like it when you can watch the people you’re snowboarding with. Everyone is closeby and feeding off eachother. Kind of like a skatepark. That’s how I grew up riding. Whether it’s indoor or outdoor doesn’t mind me these days.

Does making lots of fast laps so quickly give you the best confidence for street spots?

I think it helps with perfectioning your tricks for sure.

What about your signature free hair riding? You never get brain freezed?

Haha. I rarely feel cold, so that’s a plus. But I think at some point, I started going to the indoorslopes with only putting snowpants and boots on. That was back in 2014 I think, but then I started to wear a beanie again because I cut my hair too short. That still happens every once in a while haha.

 KasLemmens Portrait3ponchikz

Use Facebook to Comment on this Post

Like this Article? Share it!

Comments are closed.