Bangingbees

Fridge Tour – Le report

admin 22 novembre 2017 Commentaires fermés

P1060815

5 gars, 1 van, 4 comptes Instagram, 3 snowparks indoor, 4 jours, c’est le résumé en chiffre de ce Fridge Tour. Voici maintenant ce que ça donne en vidéo, texte et photo.

Après l’annulation du Enjoy The Glacier, on s’est dit qu’il fallait réagir et trouver un moyen de produire du contenu avant que la saison ne commence. Ca faisait longtemps qu’on avait envie de faire un tour dans les parks indoor du nord et c’était le bon moment.

On avait déjà parlé de cette idée au responsable marketing Ride France, Thibault Audouard qui voulait continuer à faire des team trip du même genre que l’an dernier. Comme tous les gars du team sont du crew Workers et sponsorisés aussi par le shop en ligne MerciDistillery, c’était la bonne occasion pour allier nos forces. Ride nous a prêté son van, on a monté une équipe et c’était parti pour un mini trip du 16 au 18 novembre.

P1060813

Pierrot ollie à Amnéville ©Louis Labertrande

Pour les riders Workers/Ride, c’est Pierrot Scafidi et la nouvelle recrue Louis Labertrande qui sont du voyage, associés à Bastien Sturma, qui ride pour DC mais travaille en alternance chez Ride au marketing. Benoit Furt, le boss de MerciDistillery et votre serviteur étions là pour surveiller et filmer ces jeunes chiens fous. L’idée de ce trip co branding était surtout d’alimenter à foison les 4 comptes Instagram des différents protagonistes. Bastien s’est chargé de celui de Ride France, Louis et Pierrot du Workers, Benoit de MerciDistillery et moi de BangingBees. Et mettre des conneries en story Instagram, ils savent bien faire ces jeunes donc vous avez dû voir passer quelques belles perles durant ces 3 jours.

Ride Kink x 3 ©Louis Labertrande

Ride Kink x 3 ©Louis Labertrande

Départ jeudi matin d’Annecy et direction Amnéville pour la première étape du tour. On arrive vers 15h et on est accueilli par les responsables du park et les locaux de l’association Butterknife. On commence à rider et on est agréablement surpris par la qualité du park et de la neige. Pour être déjà allé par 2 fois à Amnéville par le passé, j’ai vraiment constaté un gros effort sur les modules, grâce à la motivation du shapeur Nicolas Giorla et les locaux de Butterknife. On trouve 2 lignes en parallèle et un enchainement de 8 modules de haut en bas. Donc il y a de quoi glisser et cruiser le park  histoire de reprendre tranquillement, vu que personnes n’a encore vraiment rider de la saison. On termine la journée avec une petite session best tricks sur les 2 modules du bas, le pole jam/table et un spine avec un tube au coping. Les locaux ont répondu présents et sont super motivés. Tout le monde ride à fond et on distribue les lots offerts par MerciDistillery et Ride à chaque bon trick, jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus. Le shapeur Nicolas se paye le banger de la session avec un beau one foot en sortie du pole jam. On boit un coup avec les locaux et c’est l’heure de prendre la route pour la Hollande. Merci pour l’accueil Amnéville, c’était top !

23772486_10155363709599585_2027061615_n

Pierrot et Louis à Maastricht ©Bastien Sturma

On arrive vers 2:30 du matin à Maastricht, bien épuisé de la journée. Pas assez visiblement pour Bastien Sturma qui propose quand même d’aller boire un coup mais ne trouve pas de coéquipiers pour l’accompagner. Il se vengera par la suite, ne vous en faites pas pour lui… Après un rapide petit déjeuner en ville, on prend la route pour Snowworld Landgraaf, le park indoor qui donne le plus envie en vidéo. Le complexe est vraiment impressionnant. On y trouve 5 pistes, 8 remontés dont un télésiège, 1 hôtel, 1 salle de sport, plusieurs bars et restaurants… Maikel le responsable marketing nous fait faire le tour du propriétaire et nous explique que l’idée est de proposer l’expérience complète comme si vous étiez vraiment à la montagne. Ca peut sembler bizarre mais c’est plutôt bien fait. On commence à rider vers 12h dans un park shapé au laser rien que pour nous. Des petits cris de joie éclatent entre les runs. Pierrot Scafidi déclare même : « C’est le meilleur park que j’ai jamais ridé ». Il s’emballe peut être un peu mais c’est vrai que le park est fun et la neige est bonne car moins glacée que le jour d’avant. Le run est plus court et compact qu’à Amnéville avec 5 modules de haut en bas mais pas mal d’options dans la largeur et beaucoup de possibilités de lignes. On trouve même 2 tables vraiment cool. On enchaine les runs à une cadence infernale sans vraiment réaliser qu’on va le payer niveau courbatures le lendemain. On termine par boire un coup dans le bar sur la piste, qui reproduit vraiment l’ambiance d’après-ski à l’Autrichienne. Les enceintes crachent de l’Eurodance, la bière et le Jägermeister coulent à flot, les gens dansent sur les tables, on s’y croirait vraiment !

Il est temps de reprendre la route pour Eindhoven. On se laisse tenter par une sortie en ville, histoire de goûter à la culture locale. Un peu trop d’ailleurs. La soirée qui devait être tranquille se termine au petit matin… Mais l’avantage des frigos, c’est qu’on peut rider jusqu’à 23h donc pas de stress le lendemain et direction Montana pour notre dernière étape. Ce park indoor est nettement plus modeste que Snowworld et on est un peu déçu en arrivant. Il n’y a que 3 jibs, un mini snake run à côté de deux petites tables et un airbag.Vu la fatigue et les courbatures, on se dit que la tournée va se terminer de façon expéditive et que cette dernière étape ne va pas apporter grand chose. On a rendez-vous avec le local de l’étape Kas Lemmens qui nous fait la surprise de débarquer avec Cole Navin, Spencer Schubert et Jon Stark. Plutôt pas mal comme guests ! Kas nous dit qu’on peut rajouter des modules sur le park et qu’il y a des tubes et des plots à disposition. On commence à rider tranquillement et le park se révèle beaucoup plus fun que prévu. Même l’airbag que l’on regardait avec dédain en arrivant devient notre terrain de jeu. Pierrot s’amuse à rebondir en front flip sur le flat et Cole Navin lui pique l’idée et lui dit qu’il s’est inspiré de lui. Il peut mourir heureux après ça… Bastien fait le zozo en backflip to frontflip et sans prévenir, Louis détache ses fixs et part en homme canon. C’est du grand n’importe quoi mais on rigole bien. C’est cool de partager la session avec les Américains de chez Ride et de voir Kas à domicile. Il ride super vite et casse le spot comme personne. Jon Stark filme et risque de faire un Chiken Meat de leur tournée indoor que l’on partagera dès sa sortie. Au final cette dernière journée dans le park le moins attirant est peut être la plus fun.

Van squad

The Bang Bus

On quitte Montana dans la soirée pour faire une escale à Liège. Au programme frites, fricadelles et fiesta. On reprend la route le lendemain matin, en étant content d’avoir 4 conducteurs pour se relayer. Le trip a été intense, on n’a pas beaucoup dormi, fais beaucoup de run et un peu trop la fête mais c’était encore mieux que ce qu’on imaginait. Tout le monde repart très satisfait de son expérience frigo. Même si évidemment ce n’est pas comparable à rider en montagne, il y a de quoi s’amuser et des avantages, comme le temps de rotation, les horaires et les conditions qui ne changent pas. Merci à Thibault Audouard et Ride Snowboards d’avoir rendu ce trip possible, aux Workers pour leur motivation et leur culot, à MerciDistillery pour les lots de la session best tricks et aux équipes d’Amnéville, Snowworld Landgraaf et Montana pour l’accueil.

Texte : Julien Mounier

Pour rider la même board Ride Kink que Louis et Pierrot, MerciDistillery a ce qu’il vous faut.


Use Facebook to Comment on this Post

Like this Article? Share it!

Les commentaires sont fermés.

hogan outlet online scarpe hogan outlet nike tn pas cher tn pas cher nike tn 2017 nike tn pas cher air max pas cher air max pas cher air max pas cher air max pas cher air max pas cher scarpe hogan outlet scarpe hogan outlet scarpe hogan outlet scarpe hogan outlet scarpe hogan outlet scarpe hogan outlet chaussures louboutin pas cher chaussures louboutin pas cher chaussures louboutin pas cher chaussures louboutin pas cher chaussures louboutin pas cher chaussures louboutin pas cher