Bangingbees

BangingBees en Californie – Lumia Make It Happen

admin 3 juillet 2015 Commentaires fermés

11720070_10153434464945350_1495018394_n

Texte Julien Mounier
Vidéo Jon Vital
Photos BangingBees

C’est toujours stressant de partir en trip à l’autre bout du monde sans rien avoir organisé le jour du départ. Surtout pour aller faire une activité qui demande un peu de logistique comme du snowboard. Et encore plus quand on choisi de partir en Californie au printemps alors que la saison a été anormalement pauvre en neige. Quand nous prenons l’avion le lundi 30 mars à Lyon en direction de Los Angeles, nous n’avons pas encore de plan de route. Nous attendons toujours des réponses de contacts locaux à propos des conditions. Le plan initial était d’aller rider à Bear Mountain, mais la station a fermé prématurément un jour avant notre arrivé, faute au manque de neige.

Venice crewCali lifestyleVenice sunset

Une fois sur place, on commence par une petite journée au cœur des clichés de la Californie à Venice Beach. Puis diner « tacos tuesday » (une tradition dans les restos mexicains en Californie où les tacos coûtent 1$ le mardi) avec le staff du plus gros média américain, Snowboarder Mag, qui nous conseille d’aller à Mammoth puis à Boreal et nous obtiennent des forfaits. On commence par 2 jours de ride à Mammoth, spot mythique pour tout amateur de snowboard. Malgré le peu de neige, on trouve 2 parks super fun. Ca ride fort et on croise des gros noms de la scène US. Les Lumia sont chargés et on commence à filmer tranquillement avec notre équipe, renforcée par un autre Français déjà sur place, Boris Mouton. Par contre les riders américains qui étaient sensés shooter avec nous et montraient beaucoup d’enthousiasme par mail, nous saluent et tracent sans nous attendre. Une spécialité américaine visiblement… 2 jours de soleil et de neige molle plus tard, on reprend la route direction Lake Tahoe pour rider le park de Boreal. Petite frayeur sur le chemin avec une arrestation au gyrophare et sirène pour excès de vitesse. Dans la panique, j’oublie que je conduis une voiture automatique et pile avec le pied gauche devant la voiture de police… Mais bizarrement on s’en sort avec juste un avertissement, car le flic ne veut pas nous « gâcher les vacances ». Un bon karma qui nous suivra tout le long du trip.

brotto girl roller VeniceMammoth crew

Nous arrivons de nuit à notre résidence réservée dans l’urgence la veille sur internet. Et bonne surprise le matin, nous sommes au bord de Donner Lake et la vue est incroyable. 3 minutes d’autoroute plus tard, nous apercevons le park Woodward de Boreal sur le côté. C’est vraiment bizarre, comme si on avait placé un snowpark sur une aire d’autoroute. La station est composée d’un grand parking, une cafétéria et le skatepark indoor Woodward où les enfants gâtés peuvent faire du trampoline et sauter dans les bacs à mousse. Il n’y a vraiment pas beaucoup de neige et juste 2 télésièges tournent sur le front de neige, dont un dédié au park. La neige de toute la station a été raclée pour shaper les modules. Avec ce genre de condition, aucune station française ne serait encore ouverte. Mais ici on trouve toujours une solution pour rider. Ils font ça bien et le park est incroyablement fun : Une rotation super rapide, une ligne de jib très ludique et un enchainement de 4 kickers de taille moyenne qui s’adressent aussi bien au rider moyen qu’au super pro. Et cerise sur le gâteau, c’est ouvert de 9h à 21 h ! Accueil royal par le staff du marketing qui nous dit connaître et apprécier nos vidéos BangingBees. Nous aurons des forfaits pour tout notre séjour.

Mammoth junk foodHot dog

On retrouve des connaissances qui sont déjà sur place : Joshua Alvarez, un rider espagnol qui parle couramment français et habite désormais à Tahoe et Paul Chevalley, local de Laax qui a été recruté par le crew local Gremlinz, une bande de chevelu qui vivent comme dans un clip de rap. Pas beaucoup de monde sur le park , mais les locaux sont super stylés. On voit en vrai les podcasts à l’américaine des crews les plus cool du moment comme Strange Brew. C’est plaisant à voir, l’ambiance est détendue et on se sent vite comme chez nous. Anthony Brotto et Lionel Simon se régalent sur les jibs et se posent la question sans réponse : « Pourquoi les rails américains glissent mieux que les français ». Le park est parfait et les shapers refont les modules dès qu’ils se dégradent. On est de loin les plus motivés et on enchaine généralement les run jusqu’à 19/20h. La cafétéria est juste en face du park pour faire des pauses et nous donner la dose de junk food que notre corps s’est habitué à recevoir. Après des conditions très printanières et un soleil de plomb les premiers jours, le temps change et on se prend une grosse tempête de neige. On n’est pas vraiment venu pour faire du freeride, surtout vu le dénivelé de la station, mais c’est marrant de faire des virages dans la pow en Californie. Cette nouvelle couche de neige a fait du bien à la station et le soleil revient les derniers jours, histoire de terminer dans de parfaites conditions.

Donner lake crewDonner lake snow

Après 9 grosses journées de snowpark, nos muscles nous demandent du repos. Il est tant de quitter Boreal, direction San Francisco pour jouer les touristes et faire un peu la fête. Car le night life autours de Lake Tahoe est inversement proportionnel à la qualité du park. On débarque un jeudi soir à San Francisco et on sort dans un club trouvé un peu au hasard sur le net. Et bonne surprise pour un fan du Wu-Tang comme moi, on a droit à un concert de Raekwon et Ghost Face Killah ! On prend 3 jours pour découvrir la ville, entre chill à Ashbury, visite des spots de skate légendaires et soirées bien arrosées. Puis direction Los Angeles où on a réservé un motel à Santa Monica. 2 sessions de surf à Venice, un peu de skate, du shopping, quelques burgers et une soirée sur le rooftop du Standard Hotel plus tard, il est temps de rentrer en remerciant Lumia de nous avoir permis de concrétiser un tel voyage. Jon Vital qui s’occupe de la vidéo a du boulot niveau dérush, car les cartes mémoires des Lumia ont été bien remplies. On a vécu à fond notre California Dream et on a réussi à transformer un voyage sans aucune organisation en trip parfait avec zéro galère (sauf une carte bleue perdue pour moi, mais c’est un détail…) où on a vraiment profité du meilleur de la Californie niveau ride et lifestyle. Finalement, on apprécie encore plus un trip à l’arrache quand tout se passe bien !

Jon Brotto Lionel Golden Gates SF

Best burger in town Truckee

Lionel Simon ollie dans un double slash

Use Facebook to Comment on this Post

Like this Article? Share it!

Comments are closed.