Bangingbees

15 vidéos à voir cette saison

admin 8 novembre 2012 Commentaires fermés

L’automne a été généreux pour les amateurs de vidéo de snowboard entre The Reels à Annecy et le Snowboard Garden Festival à Grenoble.  On a mangé du film de snow et on peut vous dire que c’est une bonne cuvée. Si vous voulez voir ce qui se fait de mieux cette année, débrouillez-vous pour voir ces vidéos. Nous n’avons pas inclus dans cette sélection Hara Kiri et What We Want, qui sont plutôt chouettes, mais déjà disponibles sur le web depuis un moment.

Videograss – The Darkside

La production la plus pointue du moment avec du gros street et des riders au style ultra moderne. Jake Olson-Elm ouvre la vidéo et sa part est dingue, pleine de charisme et d’originalité. Danimals et Joe Sexton se payent de grosses parts mais rien n’est à jeter et tous les riders ont des style de fou. Pas mal d’images ont été filmées à Avoriaz lors du passage du crew l’hiver dernier.

Videograss – Enlighten

La deuxième Videograss, dans un style plus sobre. Moins d’alcool et de délire loufoque, mais des riders talentueux autant en street qu’en backcountry. Une bonne partie du haut du panier de la scène canadienne avec des riders comme Jake Kuzyk, Phil Jacques ou Alex Cantin et Franck April pour l’une des parts de jib les plus engagées de la saison.

Keep The Change – Holly Smoke

Une très bonne production d’amateurs qui s’est faite drafter par Videograss et joue maintenant dans la cours des grands. Beaucoup de jib et la relève personnifiée par des riders au top de l’innovation et du style moderne comme Mike Rav, Dylan Dragotta, Spencer Schubert ou Brandon Hobush. Si vous voulez découvrir de nouvelles têtes, c’est là que ça se passe.

Givin – Too

Too est la suite de One… Et c’est un digne deuxième volet qui repart sur la même base avec autant de street que de backcountry et des riders sorties de l’underground qui fracassent tout, emmené par les leaders Keegan Valaika (qui ressemble de plus en plus à un crack head comme ses amis Boznuts et Bradshaw) et Forrest Bailey qui clôture la vidéo en beauté. Les autres riders à retenir son Alex Stathis et son fameux pantalon beige pour du jib engagé et un style inimitable et Wyatt Stasinos et son long bonnet qui est digne d’un Jake Blauvelt dans la pow !

Think Thank – Mind The Video Man

Changement de crew bénéfique pour la production ultra créative de Jesse Burtner. Une partie du très bon team Arbor est venu grossir leur rang et le niveau s’en ressent. Moins de micro spots marrant et plus de bangers au menu. Brandon Hammid a une part et un style de dingue en street, tout comme son collègue Sean Black, (le pire ennemi de Shaun White…) le Courtemanche du snowboard niveau grimace. Curtis Woodman est là lui aussi et fait office de soul rider ultra fort avec un style un peu décalé à l’ancienne qui fait bien plaisir.

Dinosaurs Will Die – Team Vid

Une vraie vidéo de team dans l’esprit skate pour la très cool marque de Sean Genovese, la deuxième tête pensante de Think Thank. L’esprit est d’ailleurs assez proche avec un côté plus cru assez plaisant. Tous les riders ont des style bien singuliers et se sont bougés comme jamais pour réaliser cette première vidéo. Chris Larson et Chris Brewster sont ultra stylés et originaux, mais c’est le patron Sean Genovese qui termine la vidéo avec la part la plus engagée. Un boss qui connaît bien son sujet !

Skeleton Crew – Media Offline

Bon celle là on ne l’a pas encore vu, mais leur première vidéo Group Effect était tellement cool, que l’on sait déjà que ça va nous plaire. Beaucoup de monde au casting, cette vidéo est une sorte de all-star game de la scène core US et les gars qui sont derrière le projet connaissent leur sujet, donc on la valide à l’avance.

Dope Industries – Dope 3

Si vous cherchez les riders les plus sportifs, à l’hygiène de vie irréprochable, vous ne les trouverez pas chez le crew Dope. Car comme leur nom l’indique, ce crew de Canadien est plutôt fumant… On y retrouve notamment Eman Anderson et d’autres figures de l’underground qui ne seront sûrement jamais des champions avec des logos d’energy drink mais vous mettrons de gros bangers de street plein la vue.

Ero One – White Grave

Notre objectivité peut être remise en cause sur cette chronique, car Ero One c’est la famille, si si ! Mais l’ultime vidéo du crew est sans doute leur meilleure avec comme dirait les ricains, des « stand out parts » du Poulpe et de Niels Schack, tous deux de niveau videograssien. Il y a plus de backcountry que d’habitude et la réalisation et l’ambiance de la vidéo, notamment l’intro, sont très soignées. Et en plus, ils ont ulilisé « Les Bad Boys de Marseille » d’IAM et la Fonky Family et « Les portes du pénitencier » de Johnny en bande-son, donc ce n’est pas possible de ne pas aimer ! Une vidéo à retrouver en DVD dans Snowsurf pour les vacances de Noël.

Almo –Mille Bornes

Là aussi il s’agit des potos et notre chauvinisme français nous influence un peu mais pour sa première réalisation, le crew de Morgan Le Faucheur s’en ai bien sorti, même s’ils ont un peu forcé sur les tartes à la crème… Une très solide part de Fred Couderc pour commencer et de bonnes parts de Sylvain Bourbousson et Victor Daviet. Le tout dans une ambiance à la cool alternant entre la tournée en bus et les séquences des riders, qui donne envie d’aller rider avec ses potes. Le seul reproche que l’on peut leur faire, c’est d’avoir quand même un son dubsted de Skrillex, mais bon, il paraît que ça plait aux jeunes… La vidéo sera en DVD dans le prochain Snowsurf d’ici une dizaine de jours.

Standard – 2112

Standard c’est du gros à l’américaine, assez bourrin et indigeste. Et franchement l’ensemble n’est pas transcendant. Mais cocorico, les Français sauvent la vidéo ! Mathieu Crépel a une bonne part, Anne-Flore Marxer (qui est presque française on va dire) est surprenante en kicker backcountry et se met de gros vol et Xavier De Le Rue époustouflant comme à son habitude. Mais le moment fort est la part de son petit frère Victor, le rider français de l’année, qui joue désormais en champion’s league. Donc vive la France et les autres riders on s’en fout…

Absinthe – Resonance

Nico Müller est dans un autre monde et il le prouve encore une fois avec sa double part de fin de malade. Du shred de backcountry super classe, tellement fluide que l’on oublierait presque qu’il est l’un des seuls au monde à savoir faire ça. Gigi Rüf et Wolle Nyvelt sont eux aussi plutôt magiques. Sylvain Bourbousson s’en sort avec une part très correcte au milieu de cette armée de mutant du backcountry et Math Schaer fait plaisir sur du Stevie Wonder. Brandon Cocard joue le rookie en forme et Bode Merril est vraiment le roi du one foot.

Pirate – Unique 8

Les vidéos Pirate étaient généralement un vaste catalogue de riders européens forts mais avec des style un peu moche et des parts chiantes à regarder. En bref on n’était pas fan. Ils ont changé de formule cette saison pour se concentrer sur seulement 8 riders et grand bien leur en a pris, car c’est sans doute la meilleure Pirate jamais sortie. Arthur Longo a l’une des plus belles parts et prouve qu’il est a rangé dans les tout meilleurs riders de gros backcountry. Chris Sorman se paye une intro semi porno (Peut être pour faire taire les rumeurs qui circulent sur son homosexualité ?) et Kalle Ohlson a sans doute la part de sa vie.

Burton – 13

Burton a un team de fou et s’en sert pour faire une vidéo avec de gros moyens, très cinématographique. Les anciens comme Terje, Jeremy Jones et Jussi Oksanen sont encore là et les nouveaux comme Marc Sollors, Zak Hale ou Ethan Deiss prêts à reprendre le flambeau. John Jackson est là, mais suite à une blessure il n’a pas une part entière.

Teton Gravity Research – Further

Jeremy Jones dans ses œuvres pour de la grosse montagne qui fait peur et des faces où si tu ne t’appelles pas Jeremy Jones, tu ne vas pas sous peine de mourir. Les potes de freeride de Jeremy ne sont pas mauvais non plus, puisqu’il a convié Terje Haakonsen et Josh Dirksen.

Use Facebook to Comment on this Post

Like this Article? Share it!

Comments are closed.